Jean-Philippe Dallaire


Pour recevoir les nouveautés de Jean-Philippe Dallaire, inscrivez-vous ci-dessous.

Vous recevrez un courriel pour confirmer votre inscription.

Jean-Philippe Dallaire (1916-1965)

Tout jeune, il commence à dessiner à l’âge de 11 ans. Il reçoit une brève formation dans diverses villes, Toronto, Boston et Montréal, mais il est considéré par les historiens de l’art comme étant autodidacte. En 1938, il obtient une bourse pour aller à Paris. Il y fréquente l’Atelier d’art sacré et l’atelier L’hôte et il a également son propre atelier à Montmartre. Pendant ce temps, il découvre le travail de Picasso, des surréalistes et d’Alfred Pellan. En 1940, il est arrêté par la Gestapo et il est emprisonné quatre ans. Il revient au Canada en 1945 et enseigne la peinture à L’École des beaux-arts de Québec de 1946 à 1952 et de 1952 à 1957 il travaille à l’Office du film à Ottawa. Jean-Philippe Dallaire retourne en France en 1959 et vit à Vence jusqu’à sa mort en 1965.

Ses œuvres démontrent une grande maîtrise du dessin, un traitement spontané et de la diversité dans le style. Ses principales sources d’inspiration étaient le théâtre italien, la mythologie, le surréalisme, le cubisme synthétique et l’art brut; ce qui explique que dans ses tableaux, le réel et l’imaginaire se côtoient.