Johanne Duchaine


 

Pour recevoir les nouveautés de Johanne Duchaine, inscrivez-vous ci-dessous.
Vous recevrez un courriel pour confirmer votre inscription.

 

Johanne Duchaine

Johanne est née à Sillery (Québec) Canada, le 18 mars1956.

Elle grandit au sein d’une famille nombreuse où la liberté permet l’établissement des bases essentielles d’une créativité qui se manifeste dès son enfance. Le plaisir d’explorer cet environnement fertile constitue un terreau propice à l’épanouissement de son imaginaire. Elle complète des études en dessin publicitaire qui lui permettent de faire l’acquisition, entre autres, des techniques de dessin et de photographie. Durant les années qui suivent, elle parvient à combiner le travail et la création en arts visuels. En 1997, elle est sollicitée afin de partager ses connaissances des différentes techniques de dessin et d’aquarelle. L’enseignement participe à lui faire réaliser à quel point l’art est au centre même de son énergie. Au début de l’année1999, elle fait le grand saut et contre toute attente retourne à temps plein aux études, elle obtient son baccalauréat en arts visuels de l’Université Laval à Québec en 2001. Après avoir expérimenté ces nouveaux moyens d’expression dont la gravure, la sculpture et les nouveaux médias, sa décision prend la forme d’une certitude, elle consacrera toute son énergie à la peinture. Parmi ces nouvelles connaissances théoriques, l’histoire de l’art se révèle une source intarissable d’émerveillement qui enrichit sa motivation jour après jour.

Johanne est véritablement habitée par le dessin, les formes d’écritures et de plus en plus par la couleur. La couleur doit agir véritablement comme un outil de communication de premier plan, comme la musique et la danse, la couleur ne connaît pas les barrières du langage. La richesse des tons et la saturation des gris colorés participent à donner à ses tableaux une qualité atmosphérique. Elle avoue avoir un penchant pour des sujets qui permettent qu’on les regarde doucement, les natures mortes sont parmi ceux qui retiennent souvent son attention. Lorsqu’elle privilégie des arrangements de fleurs ceux-ci sont traités avec une sensibilité toute naturelle, l’intégration d’une part évidente d’imagination participe à son plaisir humblement avoué. Une approche du sujet dans une optique d’épuration des formes s’affirme véritablement depuis quelques années ce qui n’empêche aucunement l’observation en nature là où tout prend essence.

« Depuis quelques années déjà, la peinture de Johanne Duchaîne occupe une place de choix dans le monde de la peinture figurative du Québec. Elle s’inspire beaucoup de la nature morte et des paysages particulièrement construits où apparaissent aussi, parfois, les animaux et la figure humaine. Ses harmonies chromatiques la distinguent entre tous. Avec ses tonalités à la fois douces et lumineuses, elle crée des ambiances uniques comme, dans ce tableau étonnant et remarquable, La tour de Babel, où le geste cassé, juste et rythmé vient construire l’espace avec brio. » – Robert Bernier – Revue Parcours