Stephen Pon


Pour recevoir les nouveautés de Stephen Pon, inscrivez-vous ci-dessous.
Vous recevrez un courriel pour confirmer votre inscription.

 

Stephen Pon – Verrier d’art

Pon

Finissant de l’école Espace Verre en 2000, Stephen a su perfectionner les trois techniques principales soient le verre coulé, le verre soufflé et surtout la pâte de verre. Procédé peu connu où le sculpteur utilise la technique de la cire perdue, où positif et négatif se succèdent, se mêlent et se reproduisent repoussant les limites techniques et artistiques.
Depuis la fin de ses études, Stephen a réussi au travers les années à travailler à plein temps à la recherche et la production d’une série de sculptures uniques et haut de gamme. Il est reconnu, entre autres, pour ses séries de navires de grande dimension et ses hommes de cristal. Ses navires en verre combinant la pâte de verre et le verre soufflé ont reçu un accueil exceptionnel du public.

C’est à sa sortie de l’école Espace Verre que Stephen commence à se faire connaître au travers différents salons des métiers d’art de la région. Artiste invité à L’Assomption, il est présent également à Joliette et Lavaltrie. À travers les ans, il donne des conférences dans des écoles, il est membre d’un jury pour le salon du conseil des métiers d’art de Lanaudière et plus récemment pour le CALQ et pour le prix François-Houdé. Il fait partie des artistes de La Route des Arts et il a participé au film des Toiles Filantes sur les métiers d’art de la région qui a été largement diffusé. Il est également très heureux d’avoir créé deux stèles à contenu historique pour la bibliothèque de la ville de Lavaltrie et tout dernièrement il vient d’installer une œuvre permanente extérieure au parc Gérard-Lavallée de cette même ville. En janvier 2009 c’est à Repentigny que Stephen présenta ses œuvres, une exposition qui suivi celle du Carrousel du Louvre à Paris en tant qu’artiste représentant le Québec.

Sa persévérance l’a également amené aux plus prestigieuses expositions nationales et internationales au monde en métiers d’art. Le travail original et de qualité de Stephen fait qu’il est en autre représenté par la galerie Créa depuis de nombreuses années aux SOFA (Sculptures, Objetcs & Founctionnal Art) New York et Chicago, au Palmbeach3 ArtExpo en Floride et il est également présent au Canadian Glass Show de Vancouver. En 2007 Stephen a été sélectionné pour représenter le Canada dans le cadre de l’année des métiers d’art au Philadelphia Museum of Art Craft Show, en 2008 il a participé à l’événement majeur parisien dans le domaine en exposant au Carrousel des métiers d’art et de création de Paris et en 2009, c’est en Corée, à la Biennale internationale des métiers d’art de Cheongju que Stephen exposa. Cette Biennale est la plus prestigieuse du genre au monde. Toutes les candidatures pour ces expositions sont préalablement soumises à un jury et les demandes sont nombreuses.

Un article sur le travail de Stephen a été publié dans la prestigieuse revue de verre allemande Glasshouse. Outre les cours de pâte de verre qu’il enseigne à son atelier, l’école Espace Verre fait également appel à lui pour l’enseignement du cours pâte de verre I et comme personne ressource afin de critiquer et commenter le travail des finissants.
En 2009, le court métrage sur l’artiste, Être Verrier, réalisé dans le cadre du Festival de la relève en cinéma numérique, a été présenté à la FIFA (Festival international du film sur l’art) à la grande bibliothèque de Montréal et en 2011 il a participé au F.I.L.M (Festival des Métiers d’Art et de l’Artisanat Val de France). Tout dernièrement, il a été nommé artiste Coup de cœur par le portail des ressources culturelles de Lanaudière, Hexagone.

Rédigé par Fabienne Carbonneau

Démarche artistique

Depuis mes toutes premières œuvres jusqu’à mes plus récentes, j’exprime une vision du mouvement, du voyage de la vie. Tel un cours d’eau sinueux, le destin nous amène à des endroits insoupçonnés dans un univers onirique où l’homme et les symboles qui l’entourent ont toute leur importance. Navigant sur les mers du destin, l’homme fait son chemin. Affectionnant le doute, le lyrisme, le rêve et le mouvement de l’eau, je m’inspire et tente de mettre en scène nature et culture.

Par la fluidité et l’instinct du moment, fruit de la répétition des gestes du verre soufflé, par la pâte de verre, procédé peu connu ou le sculpteur utilise la technique de la cire perdue, ou positif et négatif se succèdent, se mêlent et se reproduisent repoussant ainsi les limites techniques et artistiques. C’est la dualité de ces deux techniques qui me pousse encore à y chercher quelque chose; le duel entre un inflexible gardien et une force fuyante.

Voilà l’essentiel d’une démarche que j’expose en insistant sur le caractère de mon imagerie, laquelle participe à des orientations symboliques propres à favoriser l’interrelation entre l’œuvre et son spectateur.

« L’approche artistique de Stephen Pon s’inscrit dans la métaphore et le symbolisme. Plus particulièrement celle de l’eau et, par association, de l’odyssée de la vie avec ses espérances et ses écueils. Car si le travail de Stephen Pon trouve écho chez bon nombre d’amateurs, ceux et celles qui ont la chance de voir ses œuvres en personne découvrent que son langage esthétique et formel touche une corde sensible chez l’humain, qu’importe leur nationalité ou leur race. L’essence de la vie n’a ni sexe ni couleur. La joie et la souffrance sont universelles. La vie est-elle un combat perdu à l’avance? Cela dépend des croyances de chacun peut-être. Et si tout cela n’était qu’une apparence? En tout cas, son œuvre tout en fluidité et en transparence donne espoir. » – Robert Bernier – Revue Parcours